« Something we’ve  never seen in History :  A world based on a true « One Love Society » ….
Harrison Stafford and The Professor Crew – One Dance

Harrison Stafford and The Professor Crew - One Dance

 

Écoutez l’album sur MusicMe (Streaming)

1 Jah Shine
2 Hush
3 Morality
4 One Dance
5 The Music
6 Young Dread
7 California
8 Giddeon
9 Balance
10 Dub Shine
11 One Dub
12 Dubbeon

Interview avec Harrison Stafford (Pour Groundation.fr – Juillet 2016) ..

Harrison Stafford, le leader du célèbre groupe de Reggae californien Groundation revient pour un nouvel album, One Dance. Une musique profonde et complexe, un reggae aux airs de jazz et aux influences dub où l’improvisation et le travail de la rythmique tendent vers une harmonie proche de la perfection. Un nouveau projet dans la carrière du Professor, qui ravira sans aucun doute les musiciens et mélomanes les plus avisés. One Dance est désormais disponible aux formats CD et vinyle

Entre 2000 et 2012 Harrison produit un film documentaire sur l’histoire du mouvement rastafarien et le Reggae intitulé “Holding on to Jah”. Il commence alors également à travailler sur des projets solos comme l’enregistrement d’un album (Madness 2011) et un DVD/ CD live (Throw Down Your Arms 2012) sous le nom de Professor. Ce projet évoque le conflit israélo-palestinien et rassemble une parfaite dream-team jamaïcaine : le batteur Leroy « Horsemouth » Wallace (The Gladiators, Burning Spear, the Skatalites), le bassiste Earl Carter connu à travers le monde comme Flabba Holt (Gregory Isaacs, Bunny Wailer, Israel Vibration)… Harrison sera en tournée à partir d’avril 2016 sous le nom de Harrison Stafford & The Professor Crew.

—-

Review provenant du site « Reggae Festival Guide » (Traduit de en français par Pierre-Louis Heidinger).

Roger Landon Hall, réalisateur du film « Holding on to Jah » a d’ailleurs enregistré la guitare lead sur l’album « One Dance » : En particulier, avec le « morceau autobiographique « California » écrit par Stafford lui-même ! Il semblerait que Harrison commence à reconnaitre la place lui étant destinée sur l’échelle chronologique du « reggae authentique » … Il s’affiche en couverture de son nouveau projet : Le visage souriant, évitant ainsi de se « cacher derrière l’anonymat du surnom « Professor’. La couverture du disque elle-même évoque « Rastaman Vibration ». À l’instar de l’album de Bob Marley and The Wailers : « One Dance » contient une chanson au moins partiellement inspirée d’un célèbre discours datant des années 1960 qui fut prononcé par Mario Savio (activiste clé du « Berkeley Free Speech Movement » … Il s’agit du morceau « Young Dread » … Le titre éponyme de l’album pourrait sembler un peu vintage, il ne s’agit cependant pas d’une composition « datée » ! L’opus que Marley proposa en 1976 est désormais considéré comme un classique qui aura su marquer l’esprit du monde entier » ; en entérinant l’identité des Wailers dans l’inconscient collectif … Stafford semble vouloir en faire de même avec « One Dance ». Malgré tout, cela reste un enregistrement assez bref : Avec seulement, huit morceaux et trois dubs.
La principale réussite de l’album se retrouve dans des aspects bien plus profonds que le simple fait de « vouloir développer sa carrière ». Ce qui semble ici tenir à cœur au Professeur : C’est, la pureté et la beauté du son … Et surtout, la manière dont ces ingrédients amènent le roots reggae music directement dans « l’actualité » : Pas seulement comme un album au son vintage bien réalisé, ou encore, un hommage historique . Mais, bel et bien comme une essence du reggae lui-même ; Ne se référant pas uniquement aux années 1970 ! Au contraire, il s’agit d’un reggae « vivant et contemporain » qui pourrait s’avérer important pour nous tous. Alors, que nous évoluons dans le « défi du présent ».

 

Liens/Sources

Communiqué de presse M’A PROD/SOULBEATS RECORDS

http://www.harrisonstafford.com/

http://shopmagie.com/soulbeats-records/fr/soulbeats-records/308-harrison-stafford-one-dance-cd.html

http://www.musicaction.fr/artiste/professor/

http://www.lagrosseradio.com/reggae/webzine-reggae/chronique-reggae/p14695-harrison-stafford-one-dance.html